Dystopie : Icônes de Margaret Stohl

Publié le 13 Mars 2014

Un article différent, un peu plus sérieux, diront-nous. _________________

J'aime lire, j'aime la science fiction et les policiers. C'est le cas aujourd'hui, mais à l'époque où l'on me forçait à lire des Maupassant, des Baudelaire et j'en passe, c'était une autre histoire...

 

En ce moment, je lis - lisais Icône de Margaret Stohl - le co-auteur de la saga 16 Lunes.

                                           

Voici la dernière de couverture :

NOTRE CŒUR NE BAT QUE S'ILS L'AUTORISENT.

Tout a changé depuis ce Jour.
Ce jour où les fenêtres ont explosé.
Ce jour où l'électricité a été coupée.
Ce jour où la famille de Doloria a été frappée par la mort.
Le jour des Icônes et de leur invasion.

Dol a été épargnée.
Elle vit une existence simple à la campagne.
Son ami de toujours lui a préparé une fête pour son anniversaire.
Son père adoptif lui a offert un livre unique.

Mais Dol est différente. Elle a un point gris au poignet droit.
Ce n'est pas un hasard qu'elle ait survécu.
C'est une conspiration.
Et elle ne pourra bientôt plus l'ignorer.

 

Remarque d'auteur :

« Futuriste et poétique.
Une fable remarquable sur ce que veulent dire perdre et aimer. »
— Ally Condie, auteure de PROMISE.

 

<< Il me rend perplexe, je ne sais trop quoi dire sur ce livre. Je me suis un peu ennuyée pendant les 200 premières pages (il y en a 400). Je me suis même demandée si ça en valait la peine. Mais on s'attache quand même aux personnages. Alors on continue.

Puis tout s’accélère, ça devient enfin intéressant, mais flou. Il manque des choses, il manque de la profondeur, il manque de l'explication. Certains passages ne sont pas expliqués et je reste malheureusement sur ma fin.

Alors je ne recommande pas forcément cette lecture, ce n'est pas nul, je n'irais pas jusque la. Mais j'ai vu des Dystopies bien meilleur que celle la : Hunger Games (bien sûr) et Partial de Dan Wells. >>

 

Phrases extraites du livre : 

"Ils ne sont pas nombreux, ils ne sont pas parfaits. Ils ne m'ont pas portée dans leur ventre, [...] Je ne connais pas toute leur vérité ni la vérité qui se cache derrière les vérités. Ce n'est pas grave cependant. Nous sommes ici pour le meilleur et pour le pire. nous sommes là les uns pour les autres. Telle est ma famille désormais."

 

"Les émotions sont des souvenirs. Les souvenirs sont également des émotions. Je sais à présent que ce que nous éprouvons est tout ce que nous possédons..."

 

Et vous ?

Vous connaissez les livres de dystopie ? Vous aimez ?

Vous lisez quoi ? Vous avez lu Icône ?

 

Bisous bisous

Pour me suivre surs les réseaux SFacebook c'est { ici }Intagram c'est { la } et pour Pinterest c'est par  { la } !

Dystopie : Icônes de Margaret Stohl

Rédigé par Pauliine

Publié dans #Lecture

Commenter cet article